Quelques dates

mardi 2 août 2011

Cliquez sur les dates, pour voir le descriptif.

Néolithique

 Première occupation de l’homme sur la rive gauche de la Garonne. Découverte de pierres polies entre « Plantion » et « Mirannes », et à « Caumont Vielh », siège originel du village.

Age du fer

(-700 à -50) : Occupation proto celtique du tertre de Caumont : Vernemetis (plus tard Velanus Ager ou Castrum Velanum). Tumulus de « Guillemont » et « Caumont Vielh ». Ces Tumulus deviendront des mottes féodales au Moyen Age.

-56

Conquête par Crassus de l’Aquitaine qui devient Gallo-romaine. « Ussubium » : grand port fluvial et étape routière avec « la Carrerasse », au lieu-dit « La Touche ». C’est sur un de ses versants que fut découvert la très belle « Vénus du Mas ». « Mirannes » : immense ferme où a été trouvé un buste à tête interchangeable. Cette découverte nous révèle peut-être le centre de l’administration de la contrée.
Le site de Saint-Martin date également de cette période.

Vers 250

Martyre de Saint Vincent à Vélanum.

VI ème siècle

Construction d’une basilique en l’honneur de Saint Vincent sur le site de Vernemetis. Les vestiges de la chapelle Saint-Germain situés dans le cimetière actuel datent probablement de cette époque.

855

Aymon Le Moine raconte que, lors du siège de Toulouse par les Normands, les seigneurs de Caumont ont défendu cette ville.

1080

Construction de la première forteresse de Caumont sur le tertre, par Etienne 1er, sire de Caumont.

1289

Bertrand de Caumont octroie aux habitants de Caumont et de sa juridiction une charte de coutumes, libertés et privilèges.

1303

Guillaume III de Caumont, sénéchal de Toulouse, suit le roi de France Philippe Le Bel contre les Flamands.

1368

Nompar IV devient seigneur de Castelnau et Berbiguières en Périgord en épousant Jeanne de Castelnau et rachète les terres de Samazan, Montpouillan et la seigneurie de Gontaud.

1390

Première destruction du château de Caumont par fait de guerre.

XIVème siècle

La construction du château de Maurignac date vraisemblablement de cette époque. Le lieu de Maurignac est cité au IVème siècle.

1417

Pèlerinage de Nompar V, le « féodal poète », à Saint Jacques de Compostelle.

1418/1420

Voyage à Jérusalem de Nompar V.

1443

Charles VII confisque les biens de Nompar VI, « le baron anglais », et les remet à Brandelis après avoir fait raser les restes de la forteresse.

1453

Début de la reconstruction de la forteresse.

1436

Louis XI autorise Brandelis à réédifier et fortifier la ville et le château de Caumont. Cette place sera reconnue la plus forte de Guyenne.

1489

François 1er de Caumont construit « les Milandes » pour sa femme Claude de Cardaillac.

1554

François III de Caumont épouse Philippe de Beaupoil, « fille de haut et puissant seigneur », Dame de La Force en Périgord. C’est à partir de ce mariage que les Caumont prennent le nom de Caumont La Force.

1558

François II, seigneur de Caumont et Tonneins Dessus, érige des églises réformées dans toute la contrée.

1561

Première guerre de religion. Geoffroy de Caumont, chef des protestants : protonotaire apostolique, abbé d’Uzerches, de Vigean et Clairac, prieur de Brière.

1562

Prise du « Château de Caumont, plain de séditieux huguenots » par Blaise de Montluc.

1572

Jacques-Nompar de Caumont miraculeusement rescapé de la Saint Barthélemy. Mort de François de Caumont, seigneur de Castelnau et de Jean de Caumont, seigneur de Montpouillan, son fils.

1574

Reprise de la ville et du château sur les catholiques par Geoffroy de Vivant, capitaine huguenot délégué par Henri de Navarre. Les catholiques se les étaient appropriés par traîtrise.

1580

Premier enlèvement d’Anne de Caumont, riche héritière, par Jean d’Escars, seigneur de la Vauguyon, pour la fiancer à son fils à l’âge de 6 ans.

1585

Fuite de Henri de Navarre par le château de Caumont. Mayenne enlève à son tour Anne de Caumont.

1586

Mariage d’Anne de Caumont, âgée de 12 ans, et de Claude de Cardaillac, prince de Carency, descendant de Saint Louis par sa mère.

1590

Henri IV confie à son ami et compagnon d’armes, Jacques-Nompar, les gouvernements de Béarn et de Guyenne et devient vice-roi de Navarre. Il deviendra le premier duc de La Force (1637), maréchal et pair de France, il vécut sous sept rois (1558-1652).

1590 à 1620

La forteresse est bastionnée.

1595

Anne de Caumont, marquise de Fronsac, épouse François d’Orléans, comte de saint Paul, fils de Léonor d’Orléans, pair et grand chambellan de France, et de Marie de Bourbon.

1620

Exécution d’Hercule d’Argilemont, gouverneur des places fortes de Caumont et Fronsac en Périgord.

1621 : Grandes batailles de Caumont où La Force et Mayenne s’affrontent.

1623

Destruction de la ville et du château de Caumont. Ses habitants, suivant l’ordre du roi Louis XIII, vinrent s’établir dans l’étroit vallon du marais « Pinguet », le Caumont actuel.

1623

Construction de la ville « neuve » achevée entre 1630 et 1680. La grosse cloche actuelle de l’église Saint-Germain est datée de 1620.

1625

Construction de l’église et aménagement du cimetière dans le village. Le presbytère est également édifié à cette date.

1643

Jacques-Nompar de Caumont, gouverneur de Béarn, se rend sur ses terres de Caumont.

1682

Visite de Jacques-Nompar de Caumont, quatrième duc de La Force.

XVI ème/XVII ème siècle

Construction propable du château de Laborde.

1733

Le sixième duc de La Force, Armand-Nompar de Caumont et son fils Jacques-Nompar de Caumont, appelé duc de Caumont, viennent passer quelques jours à Caumont.

1777

Déplacement du cimetière sur l’ancienne ville (cimetière actuel).

1778

Reconstruction en partie de l’église de Saint-Martin. La cloche date de 1844. Premier édifice du début du Moyen Age.

1789/1798

Création de la commune de Caumont-sur-Garonne. Fin et partage de la juridiction de Caumont, une des plus importantes de la région : Caumont englobait les paroisses de Saint-Germain de Caumont, Fourques, Sainte-Marthe, Saint-Sauveur, Saint-Martin de Lesques et Taillebourg Franche-Comté.

1802

Louis-Joseph-Nompar de Caumont, duc de La Force, à son retour de l’émigration, revient à Caumont dans l’intention de reconstituer l’héritage paternel.

1839

Deuxième cloche de l’église Saint-Germain fondue par la famille Barbe.

1856

Mise en navigation du canal latéral à la Garonne.

1884

Restructuration de l’église dans le style néo-gothique.

1898

Rédaction de : Histoire de la ville, du château et des seigneurs de Caumont par l’abbé Alis

XIXème siècle

Élévation de la croix monumentale sur la place de l’église.

1978

Un habitant du village réunit des ouvrages et des documents concernant l’histoire locale. Découverte du passé prestigieux et mouvementé de Caumont.

2000/2001

Création de l’association Caumont et son Histoire. Les grandes heures de Caumont par Daniel Benquet.

2002/2007

Restauration du four à pain et de la maison du patrimoine par les membres de l’association Caumont et son Histoire.

2004

L’ancien presbytère devient la nouvelle mairie du village.

2005

Rapprochement des deux associations, Caumont et son Histoire et ARAH (Association de Recherches Archéologiques et Historiques du Pays de La Force).

2008

Visite de Henri-Jacques de Caumont, 14ème duc de la Force, dernier descendant des Caumont La Force. Inauguration du blason des Caumont à la maison du patrimoine.

2009

Aménagement de la traversée du village.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 16 juin 2016

Publication

78 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
9 Sites Web
4 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
60581 depuis le début
159 visiteurs actuellement connectés