Les racines

jeudi 4 août 2011

Les premières traces de la présence humaine sur notre Hexagone se trouvent dans le Massif Central à Saint-Eble, outils grossiers de quartz, – 2,2 à - 2,4 millions d’années (datation incertaine), et dans le Midi, à Lézignan-la-Cèbe, traces d’activité humaine, – 1,57 millions d’années (site le plus ancien clairement attesté en Europe). Les premiers Homo erectus apparaissent il y a 500 000 ans et les Néanderthaliens il y a 300 000 ans. Entre – 80 000 et - 35 000, on estime le nombre des « Français » à 3 000 ou 4 000. Avec la disparition rapide des Néanderthaliens (en 3 000 ans) et leur remplacement par nos ancêtres, les hommes de Cro-Magnon, la population passe à 5 000 (Magdalénien, glaciation de Würm) et même à 20 000 (fin des glaciations, Néolithique), mais certaines zones comme la Bretagne, la Basse-Normandie, le Nord-Est, le Limousin, les Alpes et les Pyrénées sont pratiquement vides.

Le Paléolithique

De paleo, ancien, et lithos, la pierre. Le Paléolithique est une longue période de la Préhistoire pendant laquelle l’homme façonne ses outils en taillant la pierre. C’est à l’époque du Paléolithique, il y a 500 000 ans, que les premiers habitants s’installent sur ce territoire qui deviendra l’Aquitaine. Les hommes dits de « Cro-Magnon » apparaissent quant à eux, il y a 30 000 ans environ. Puis celui-ci s’adoucissant, arrivent les « Magdaléniens » (qui peindront, entre autres, les grottes de Lascaux). Au cours des travaux de l’autoroute en 1976, à Samazan, découverte d’une pointe en silex de 60,5 mm de long interprétée comme une arme de trait et datée de – 25 000 à – 20 000 ans.

Le Mésolithique

Epoque de la Préhistoire située à la charnière entre le Paléolithique et le Néolithique (- 9500 à - 6000) C’est à cette période de transition que vivait « Le Sauveterrien », vers - 8 000 ans, dans le nord du département. D’importantes découvertes de flèches en silex permettent de confirmer cette occupation.

Le Néolithique

De néo, nouveau, et de lithos, pierre. Cette période (-6000 à -1800) vit apparaître une nouvelle technique de fabrication des outils de pierre par polissage. L’homme découvrit l’agriculture, l’habitat permanent et la domestication des animaux. Vers - 4000 ans, nouvelle vague de peuplement « Magdalénien » qui se retire en majorité vers le pays basque (- 2 000 ans). Occupation dès le Néolithique sur la rive gauche de la Garonne au niveau de la première terrasse boisée, entre le Mas d’Agenais et Fourques sur Garonne. Les communautés s’organisent en petites agglomérations semblables à des campements. Sur la commune de Caumont, des découvertes éparses de pierres polies ont été signalées, entre Plantion et Mirannes, ainsi qu’à Caumont Vielh, siège originel du village.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 16 juin 2016

Publication

78 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
9 Sites Web
4 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
60581 depuis le début
159 visiteurs actuellement connectés