Sous les Valois

mercredi 10 août 2011

Les seigneurs de Caumont sous les Valois.

Dés son accession au trône, la maison de Valois se heurte aux épreuves de la guerre de cent ans, suivie par les guerres de religion et les seigneurs de Caumont en supporteront toutes les conséquences. Les Valois dirigent la France de l’avènement de Philipe VI de Valois (1328), à celui de notre bon roi Henri IV (1589).

GUILLAUME-RAYMOND 1er de CAUMONT (1300-1369), seigneur de Caumont, Samazan et Montpouillan, il reçoit en don du roi d’Angleterre Tonneins-Dessus et le château de Bouglon. Fils de Guillaume II, il épouse Esclarmonde des Pins. Sans postérité légitime, l’héritage des Caumont revient à la branche cadette issue de Nompar I (1180-1255) à Nompar IV.

NOMPAR IV de CAUMONT (1346-1400), devient seigneur de Castelnau et Berbiguières en Périgord en épousant Jeanne de Castelnau. Il rachète les terres de Samazan, Montpouillan et la seigneurie de Gontaud.

GUILLAUME-RAYMOND II de CAUMONT (1370-1417), seigneur de Caumont, Samazan, Montpouillan, Castelnau et Berbéguières, fils de Nompar IV, épouse Jeanne de Cardaillac

NOMPAR V de CAUMONT (1391-1428), fils de Guillaume-Raymond, le féodal poète. « Animé d’un courage chevaleresque, religieux plein de droiture, ses paroles reflétaient sa vie. Amour et fermeté, justice et valeur, voilà les nobles passions entre lesquelles il partageait ses jours ». Pèlerin à Saint Jacques de Compostelle en 1417, puis à Jérusalem de 1418 à 1420.

NOMPAR VI de CAUMONT (1414-1446), fils de Nompar V, épouse Jeanne de Durfort. Surnommé « le baron Anglais ». Sur ordre du roi Charles VII, destruction du château et des fortifications de Caumont, ainsi que de toutes les villes et châteaux lui appartenant. Ses biens furent confisqués au profit de son frère Brandelis.

BRANDELIS de CAUMONT (1417-1468), seigneur de Castelnau et Berbéguières puis de Caumont… épouse Marguerite de Bretagne. Le restaurateur de la grandeur des Caumont. En 1453, début de la reconstruction de la forteresse. Louis XI l’autorise, en 1463, à fortifier la ville et le château. Cette place sera reconnue la plus forte de Guyenne.

FRANCOIS 1er de CAUMONT (1450-1514), seigneur de Caumont, Saint-Pierre de Tonneins, Fauillet, Laperche, Castelmoron, Samazan, Danseilhan, co-seigneur de Saint-Barthélémy et de Castelnau en Périgord. Fils de Brandelis, épouse Claude de Cardaillac, il fit construire le château des Milandes. Après avoir quitté la nouvelle citadelle de Caumont réputée imprenable, leur résidence sera d’abord Castelnau en Périgord puis les Milandes. Son frère CHARLES, marié à Jeanne de Beynac, tige des seigneurs de Berbéguières.

CHARLES II de CAUMONT(1480-1527), seigneur de Castelnau et Berbéguières, puis baron de Caumont, Tonneins, Samazan et Montpouillan. Fils de François 1er, épouse Jeanne Péruse Des Cars.

FRANCOIS II (1515-1564), seigneur de Caumont et Tonneins-Dessus. Fils de Charles, François II érige des églises réformées dans toute la contrée. Il épouse Philippes de Beaupoil, dame de La Force en Périgord. C’est à partir de ce mariage que les Caumont prennent le nom de Caumont La Force. Leur nouvelle résidence sera le château de La Force. Sans postérité, il lègue ses biens à son frère Geoffroy.

GEOFFROY de CAUMONT (1520-1574), Protonotaire Apostolique, abbé d’Uzerches, de Vigean et Clairac, Prieur de Brière, mais Réformé, « il quitta la robe longue et pris l’espée ». Chef des protestants dans la première guerre de religion. Frère cadet de François II, il épouse Marguerite de Lustrac. Devient seigneur de Caumont à la mort de son frère. Prise du château de Caumont "plain de séditieux huguenots" par Blaise de Montluc.

ANNE de CAUMONT (1574-1642), marquise de Fronsac, fille de Geoffroy de Caumont. Sous-tutelle de Jean Des Cars, seigneur de La Vauguyon, séquestrée, elle est fiancée dés l’âge de 6 ans à son fils. Riche héritière des Caumont, elle épouse le prince de Carency, puis François d’Orléans, comte de Saint-Pol. Anne connaîtra, à l’âge de 15 ans, la période de transition des Valois aux Bourbons par l’avènement d’ Henri IV le Vert Galant en 1589.

Pendant cette période, la maison de Valois, branche cadette de la dynastie capétienne, présente trois ramifications : les Valois directs issus de Charles de Valois (1328-1498), les Valois-Orléans, issus de Louis 1er d’Orléans (1498-1515), et les Valois-Angoulême (1515-1589). En 261 ans, les 11 seigneurs de Caumont auront connu 13 rois de France : Philippe VI (1293-1350), Jean II le Bon (1319-1364), Charles V le Sage (1338-1364), Charles VI le Fol ou le Bien-Aimé (1368-1422), Charles VII le Victorieux (1403-1461), Louis XI (1423-1483), Charles VIII l’Affable (1470-1498), Louis XII le Père du Peuple (1462-1515), François 1er (1494-1547), Henri II (1519-1559), François II (1544-1560), Charles IX (1550-1574), Henri III (1551-1589).


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 16 juin 2016

Publication

78 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
9 Sites Web
4 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
60581 depuis le début
161 visiteurs actuellement connectés