Les matériaux de construction

vendredi 5 août 2011

Les matériaux de construction dans le bâti ancien

Les matériaux utilisés dans la construction de la Maison du Patrimoine et du fournil sont les mêmes que nous retrouvons dans le village, mais également dans les fermes environnantes ainsi que dans la vallée marmandaise.

L’argile JPEG - 119.5 ko Partout présente, utilisée lorsque la pierre faisait défaut ou était difficile à exploiter. Selon la nature du sol, elle est simplement pétrie aux pieds (sol en terre battue), montée à l’aide de coffrage (mur pisé), utilisée comme mortier de pose de différents matériaux ou mêlée à des éléments végétaux. Cuite, sous forme de briquettes ou de tuiles canal. Les corniches des toits sont très souvent des génoises, alliance de la briquette et de la tuile canal. Les carreaux de sol en argile étaient aussi très employés. Briques posées avec de la terre
La paille Un colombage avec torchis Utilisée dans la fabrication du torchis : mortier mêlant des brins de paille (principalement de blé ou de seigle) ou de foin haché, et de l’argile pétrie.
Un colombage avec torchis
Le bois Étage avec bardage en bois Au départ, simple élagage des troncs, le travail du bois est rapidement devenu le fait d’artisans spécialisés. Pans de bois pour les maisons à colombage, linteau, poutre, plancher, volige, charpente, bardage… Des murs au toit, toute la maison peut être en bois. Il est également utilisé comme combustible pour la cuisson des briques, des tuiles et des carreaux. Étage avec bardage en bois
Le galet JPEG - 155.7 ko Pierre roulée provenant de la Garonne. Noyé dans un mortier, c’est un matériau de construction bon marché qui remplace avantageusement la pierre quand elle fait défaut.
L’argile cuite JPEG - 104.8 ko On la trouve sous forme de briquettes de différentes épaisseurs, ou sous formes de tuiles « la canal ». Les corniches des toits sont très souvent des génoises, alliance heureuse de la briquette et de la tuile canal. Les carreaux de sol étaient aussi très employés. Colombage avec briques
La pierre de Tabor (ou Thabor) JPEG - 89.9 ko De nuance grise, provenant des environs de Tonneins, très résistante. Très souvent utilisée en soubassement, appui de fenêtre, angle et linteau. Ouverture en anse de panier
La pierre tendre, « tuf » ou tuffeau JPEG - 85.9 ko Grès provenant de la carrière de Baloux, à Caumont. Plus ou moins résistant mais retient l’humidité et devient friable. Encadrement de fenêtre en tuffeau.
La pierre calcaire Mur de soutènement en matériaux de récupération. Plus résistante, principalement pierre de récupération, parfois très ancienne. Fréquente sur les villages de coteaux. Mur de soutènement en matériaux de récupération.
La grave minière JPEG - 167.3 ko Liant de base des matériaux que nous venons de découvrir. Additionnée de chaux grasse, c’est un très bon mortier.

Matériaux que l’on trouve dans les carrières environnantes.

Le sable JPEG - 216.2 ko Mélangé à la chaux, sable de rivière ou sable de renard (de carrière), il donnera sa couleur à nos enduits. Comme la grave minière, additionné de chaux grasse, il devient un très bon mortier à bâtir.
Conclusion JPEG - 160.3 ko Les sols et les ressources naturelles d’où sont issus les matériaux de construction, ainsi que les techniques de mise en œuvre, conditionnent l’architecture traditionnelle locale. Dans la même construction, nous retrouvons un assemblage de galets, d’argile cuite, de pierres et de bois (parfois de récupération) ; ce qui fait l’authenticité et le charme de notre patrimoine.

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 16 juin 2016

Publication

78 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
9 Sites Web
4 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
60581 depuis le début
159 visiteurs actuellement connectés