Autres curiosités.

mardi 13 septembre 2011

JPEG - 30.4 ko L’horloge et son clocheton. L’horloge, adossée au bâtiment de l’école et de l’ancienne mairie, et son clocheton situé sur le toit du même édifice, rythment la vie du village depuis sa construction.
JPEG - 136.9 ko L’anse de la Touche. Important port fluvial de la cité gallo-romaine « d’Ussubium » surnommée la cité disparue car n’ayant existée que 300 ans.Il faisait la jonction avec la voie romaine. La Garonne occupée cette anse large et profonde avant de longer en aval les falaises de « Larroque » , « Mirannes » et la cité de « Vernemetis »
JPEG - 177.2 ko Le tumulus de Guillemont. D’abord sépulture gauloise, ensuite tour dominant le port fluvial située sur la voie romaine et enfin motte féodale de la seigneurie des Caumont. Le tumulus de « Guillemont » est situé à la limite des terres de l’ancienne juridiction de Caumont.
JPEG - 158.7 ko La ferme de Mirannes. A l’époque gallo-romaine, Mirannes était une ferme de très grande taille. Les sources y abondent et des traces d’aqueducs ont été découvertes au cours de travaux. Une parcelle de terre porte le nom de La Salle – Cella, nom qui indique à cette période un temple. La fontaine située dans le hameau actuel serait un des derniers vestiges de cette période. « A quelques pas de là, des haches en pierre polie furent soulevées par la charrue »
JPEG - 53.7 ko Le buste. Un buste féminin de 66 cm de haut et de 1,27 cm de tour fut découvert sur le site gallo-romain de Mirannes. Cette statue semble indiquée qu’elle était à tête interchangeable. Cette œuvre gallo-romaine nous révèle peut-être le centre de l’organisation de l’administration de cette région où devait résider le gouverneur devant lequel le diacre Vincent fut jugé après avoir troublé le culte du feu sur le tertre.
La croix de cimetière et le sarcophage du cimetière de Saint Martin. JPEG - 52.1 ko La croix : Le socle supporte un fût cylindrique qui est en fait une pile d’origine gallo-romaine. JPEG - 109.7 ko Le sarcophage.
JPEG - 114.4 ko La borne de juridiction. Cette grosse pierre qui mesure 1,50 mètre de haut et qui ressemble à un menhir est en réalité une borne de juridiction. Elle marquait la limite du territoire de la seigneurie de Caumont et se trouvait à Taillebourg. Sur la partie supérieure de la borne, on remarque les 3 léopards des Caumont sculptés dans la pierre.
JPEG - 89.3 ko Le kiosque. Cette charpente comporte entre autre : un poinçon relié par des contre-fiches galbées, des enrayures parfaitement raccordées sur une couronne, des balustres aux croisillons rappelant la croix de Saint André, des poteaux avec 5 côtés. Ce kiosque communal (nom d’origine turque : pavillon de jardin) a une forme polygonale, 5 angles et 5 côtés. Réalisé bénévolement par un artisan charpentier à la retraite, Victor Vieceli.
Les « fontaines » du village. JPEG - 65.6 ko La fontaine principale. JPEG - 50.2 ko La fontaine place de l’église.
JPEG - 140 ko La meule (origine inconnue à ce jour).
JPEG - 31.7 ko Le chérubin. On trouve dans quelques maisons du bourg des pierres à bas reliefs, vestiges d’une ville bâtie au IVème ou au Vème siècle, autour d’une basilique dédiée à Saint Vincent.
JPEG - 136.6 ko Blason des Caumont. Ouvrage en pierre réalisé par Jean-Marie Dubar, Provençal La Patience, compagnon maçon tailleur de pierre. Inauguré le 15 juin 2008 par Henri-Jacques Nompar de Caumont, 14ème Duc de la Force.

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 16 juin 2016

Publication

78 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
9 Sites Web
4 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
60581 depuis le début
161 visiteurs actuellement connectés