Le blason des Caumont

mercredi 12 octobre 2011

PNG - 158.8 ko « Les armes des seigneurs de Caumont « d’azur à trois léopards d’or, onglés de gueules et couronnés d’or » sont celles d’Angleterre, la devise « Ferm Caumont » est inscrite sur leur bannière » (Abbé Alis), ou plus précisément « d’azur, à trois léopards d’or, armés, lampassés et couronnés de gueules, placés l’un au dessus de l’autre ». Voir dans la même rubrique, « Nompar, surnom ou prénom »

JPEG - 680.5 ko Bannière et armes des seigneurs de Caumont

Descriptif du blason

Champ de l’écu : Fond. Azur : Bleu. Figure : Léopard. Armé : Griffes. Lampassé : Langue. Couronné : Couronne. Gueules : rouge. Cri de guerre et devise : Ferm Caumont.

L’étude du blason

En héraldique (L’héraldique est la science du blason, c’est-à-dire l’étude des armoiries ou des armes), le lion et le léopard désignent le même animal, mais avec une position de tête différente. Avec la tête de profil, c’est un lion. Avec la tête de face, c’est un léopard. Le lion est « rampant » (debout) et le léopard est « passant » (allongé).

D’azur : Le bleu, symbole de la justice, de la loyauté, de la beauté, de la fidélité et de la persévérance, couleur des gentilhommes des provinces qui relevaient plus directement de la Couronne de France, a peu à peu supplanté le rouge qui était la couleur préférée de l’époque médiévale. Le bleu demeure aujourd’hui la couleur préférée de la majorité des occidentaux. Le lion : Est le roi des animaux avec sa réputation de force, de bravoure, de noblesse, conforme à l’idéal médiéval. le léopard : représente courage, valeur, fierté, férocité, habileté, caste guerrière royale, aspect agressif, force soudaine et impitoyable. Dans le choix des figures héraldiques, le léopard représente plutôt un caractère de « snobisme », identique à la fleur de lys et au lévrier. Couronne : pouvoir supérieur, lumière solaire, force spirituelle et dirigeante. Armé : griffes, arme, moyen de défense, qui impose, qui défend. Lampassé : Langue, pouvoir souverain de celui qui dicte, qui définit, de façon souveraine et qui tranche par le verbe. De gueules : Le rouge, première couleur : passion, ardeur, vaillance, fureur, action, couleur bivalente, symbole fondamental du principe de vie, tonique, force centrifuge, stimule toutes choses ; amour envers Dieu et le prochain, mais aussi cruauté, meurtre...

JPEG - 136.6 ko Blason en pierre de la maison du patrimoine.

Sculpté par Jean-Marie Dubar, Provençal La Patience d’Avignon, président de la Société des Compagnons Maçons Tailleurs de Pierres des Devoirs du Tour de France. Ce chef-d’oeuvre a été inauguré en juin 2008 à l’occasion de la journée du patrimoine par Henri-Jacques-Nompar de Caumont 14° duc de La Force.

Selon Vulson de la Colombière (La science héroïque – Paris 1664)

L’azur était nommé « couleur saphirique et céleste » ou encore « couleur turquine ». C’est le bleu, teinte préférée des français d’ancien régime, du fait qu’elle représente le ciel mais aussi parce qu’elle figure sur le champ des armoiries des rois de France. « Cette couleur signifie : justice, loyauté et félicité éternelle. Des vertus mondaines, elle signifie louange, beauté, douceur, noblesse, victoire, persévérance, richesse, vigilance et récréation ». « Les anciens Héraults disaient que ceux qui portent cette couleur dans leurs armes, sont obligés d’assister et de secourir les fidèles serviteurs des Princes, qui sont privés de leurs salaires ». Hérault : Officier qui veillait au bon respect des règles de la chevalerie dans les tournois et à la guerre. Sur les champs de bataille, il était capable de reconnaître chaque combattant à partir de son blason.

L’origine des armoiries

L’usage des armoiries était surtout réservé aux chefs de guerre. Leur première fonction était d’identifier celui qui les portait. Apparition en Occident dans la première moitié du XIIe siècle. Les croisades qui réunissaient beaucoup de chevaliers venant de toutes les régions d’Europe, ont contribué à la diffusion de leur emploi et à leur codification. On les peint, les brode, les tisse sur le bouclier, la cotte d’armes, les bannières, le heaume. Elles figurent par la suite sur les sceaux des nobles, des évêchés, des clercs, des villes, des bourgeois puis sur ceux des abbayes, des corporations.

JPEG - 14.4 ko Blason en pierre de la cour d’Angleterre

Les armoiries des Plantagenêt et de Richard Cœur de Lion en particulier qui était roi d’Angleterre, duc de Normandie, duc d’Aquitaine, et comte d’Anjou ; étaient représentées par les trois léopards, identiques aux armes de Caumont et qui sont encore aujourd’hui celles de la reine Elisabeth.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 16 juin 2016

Publication

78 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
9 Sites Web
4 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
60581 depuis le début
159 visiteurs actuellement connectés